UG d’Oloron Sainte Marie

L’UG d’Oloron sainte Marie se caractérise par la diversité de ses parcours et par la qualité des rivières qui traversent  son territoire .

En effet, cinq rivières exceptionnelles, avec chacune ses spécificités, se créent un passage dans des décors souvent grandioses, ou après, chaque cascade, chaque méandre; un nouveau paysage vous enchante .
De nombreux petits ruisseaux  secrets et au charme certain, parcourent aussi tout notre territoire .

Pour les amateurs de petites rivières :

  • Le Lourdios, ( affluent du Gave d’aspe ) est une petite rivière de montagne très poissonneuse (une des plus poissonneuse du département ). Les truites y sont très farouches et la discrétion est de mise pour réussir sur ce parcours.

 

  • Le vert, (affluent du gave d’Oloron ), dans sa partie aval, coule dans la vallée du Barétous, c’est une rivière avec un profil plutôt de plaine avec une population piscicole  très variée, on y trouve de la truite, du chevaine mais aussi des tacons et des ombres (la pêche de ces deux derniers poissons est interdite ). Des aménagements piscicoles mis en place ces dernières années (caches ) semblent porter leur fruits.

Attention, un parcours réservé aux jeunes (moins de 14 ans) est en place depuis peu autour du parcours santé de st Pée, suivit en amont d’un parcours à règlement particulier (Voir réglementation).

 

Pour ceux qui préfère se confronter à des rivières de taille moyenne :

  • Le Gave d’Aspe dans sa partie aval est une rivière aux eaux turquoises, cristallines ou les zones  de courant et les fosses profondes  se succèdent. Les parties les plus profondes pourront vous permettre de vous mesurer avec de beaux poissons, aux tailles plus que respectables. La pêche se pratique dans un cadre  exceptionnel, ou vous aurez la possibilité d’observer des vautours planant entre deux pics rocheux.

Parcours No kill : situé au cœur de la ville d’Oloron ste Marie, ce parcours d’1 km est l’un des plus réputé de France.

 

  • Le Gave d’Ossau  dans sa partie aval est une rivière très surprenante, sauvage dans la traversée du bois du Baget . Il y règne une atmosphère particulière, l’ombre, des magnifiques grands arbres rend les trous plus profonds, plus noirs, les courants plus inquiétants, mais si vous vous faites très discret, une loutre croisera peut être  votre chemin, un saumon vous fera sursauter en perçant  la surface  et surtout vous aurez la chance de prendre une de ces merveilleuses, mais très lunatiques truites du Gave d’Ossau.

Attention, présence de nombreux tacons sur ce secteur. C’est en effet le lieu privilégié par les saumons pour la reproduction.
La fonte des neiges est plus longue que sur les autres versants, c’ est la rivière la moins précoce du secteur.

Pour les adeptes de la pratique en grande rivière :

  • Le Gave d’Oloron, de la confluence de Gave d’Ossau et du gave d’Aspe à Oloron ste Marie jusqu’au pont de Préchacq,en aval. C’est une rivière mondialement connue, pour la pêche du Saumon, ses pools, comme « le couloir d’Orin, le Bac d’Aren » ont fait la réputation de cette rivière. Les poissons sont encore peu nombreux, mais la pêche se déroule dans un environnement exceptionnel, ou le profil de la rivière se prête merveilleusement bien à la pratique de cette pêche.

A noter pour le novice, que la pêche du saumon impose certaines règles de courtoisie:

Sur un pool, le 1er arrivé est le 1er à pêcher, en descendant de deux ou trois pas à chaque lancé,suivi des autres  dans l’ordre d’arrivé sur le pool. Le silence et la discrétion sont bien sûr, de mise.

  • C’est aussi le secteur à prospecter pour la recherche du poisson trophée. Les truites sont moins nombreuses que sur les autres parcours, mais les gros poissons (50cms et+) ne sont pas rares.

Une réglementation spécifique cherche à les protéger en limitant leur capture à 2 poissons par jours et par personne.
Ce patrimoine fragile (nous sommes dans un milieu perturbé) doit être préservé. La remise à l’eau avec beaucoup de précaution peut être envisagée pour le plaisir d’autres pêcheurs.

Parcours no kill: Magnifique parcours en amont du pont de Préchacq, d’1 km de long, ou les pêcheurs locaux et étrangers viennent se mesurer à des poissons trophées dans un cadre préservé.

  • La truite de mer est bien présente, mais difficile à leurrer.

En projet: un parcours spécifique devrait voir le jour prochainement, avec la possibilité de les pêcher un peu plus tard en soirée (parcours du Bac d’Aren).
Attention, beaucoup d’erreurs  commises: des pêcheurs de bonne foi ont du mal à faire la différence entre une grosse truite fario et une truite de mer.

 

 

 

Sur tout le domaine de l’Unité de Gestion d’Oloron , l’AAPPMA a choisi de mettre en place une gestion patrimoniale.

Avec le soutient de la Fédération départementale, de la Mission Pêche 64  et de l’ONEMA, les efforts portent sur :

  • Le travail sur le Milieu pour améliorer  l’existant.

Voir les études sur :

  • La continuité écologique ;
  • L’impact des éclusés et des transparences ,
  • L’efficacité des frayères
  • Intérêt ou non de scarifier certaines frayères .
  • La température de l’eau
  • La scalimétrie
  • Les Otolithes
  • L’aménagement du Milieu
  • Création de caches , revégétalisation de berges
  • Reconstruction ou création de nouvelles frayères
  • Lutter contre toutes formes de pollution