Campagne de piégeage des écrevisses signal (Pacifastacus leniusculus)

Dans le cadre d’un contrat Natura 2000, visant à préserver les écrevisses à pattes blanche, le SIGOM, la Fédération de pêche 64 et l’AAPPMA du Gave d’Oloron se sont unis pour capturer des écrevisses invasives présentes sur le ruisseau de Gotein-Libarrenx, qui constituent une menace pour les écrevisses autochtones.

 

 

L’écrevisse signal est une dangereuse concurrente, car en plus d’être beaucoup plus grosse jusqu’à 18 cm contre 10 cm pour notre crustacé local elle est aussi plus vorace et plus prolifique avec en moyenne 500 œufs par ponte! Et comme si cela ne suffisait pas, elles sont porteuse saine de la “peste de l’écrevisse”(Aphanomyces astaci) une mycose qui tue instantanément toutes les écrevisses à pattes blanche qui se trouvent dans son sillage.

Dans les années 90, un élevage d’écrevisse pacifique s’est mis en place sur le ruisseau de Gotein-Libarenx. Cet établissement est aujourdh’ui fermé mais des écrevisses se sont semble t il échappées et ont colonisées le petit ruisseau.

Il fallait agir avant que ces dernières ne colonisent le Saison et tous ses affluents!

Les salariés de l’AAPPMA ont donc été chargé  de capturer la nuit (période à laquelle le crustacé est le plus actif) un maximum d’écrevisse afin de les éradiquer.

Au total sur les cinq nuits ce sont près de 450 écrevisses qui ont été  détruites.

Au vu de ces résultats encourageant la campagne va être reconduite sur deux années supplémentaires afin d’exterminer cette population invasive.

Liens utiles:

 https://www.sigom.fr/

 https://www.federation-peche64.fr/

Partager:
Ce contenu a été publié dans AAPPMA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.